Derniers restos testés dans le XVIIe à Paris

Juin 2011 : quelques nouvelles adresses de restos testés à Paris

Le jour de la fête de la musique, petite halte dans la rue legendre aux Puces des Batignolles (75017). Pas de place en terrasse, à côté de la chanteuse (bien entourée d’ailleurs par le public ambulant). Pas grave. A l’intérieur, c’est aussi bien rempli avec une déco plutôt rétro. On prend de l’avance en jetant un œil sur la carte. Poissons, viandes, salades… il y a de tout à prix correct. De mémoire, je prends un duo de chèvre et Soso des brochettes.
De temps à autre, je vois passer la pyramide des desserts. C’est couru d’avance, je vais craquer. ça y est : ils arrivent et impossible de résister. J’hésite entre la génoise aux framboises et le tiramisu au nutella. Je craque pour le nutella (et aussi un peu Soso qui pique dans mon dessert). Conclusion : une valeur sûre (le resto et le tiramisu aussi) à garder sous le coude.

D’ailleurs, la génoise aux framboises me fait penser que j’ai goûter un dessert typiquement suédois à l’Institut suédois (logique) dans le Marais. Et franchement, c’était un pur moment de bonheur avec cette génoise fondante, ces fraises et cette crème légère. Si quelqu’un a la recette ou un Suédois, merci de m’écrire :-)

Autre restaurant testé lors de la chasse au trésor de Paris (dans le XVIIè) : le St Augustin, juste devant la mairie. Là non plus, plus de place en terrasse (en même temps on est 6). Encore raté, d’autant qu’elle est bien agréable, entre ombre et soleil. Passons aux choses sérieuses : les assiettes sont généreuses et raisonnables, mais rien de très original. En un mot, de la brasserie classique. Je me suis régalée avec un bon cheese burger à moins de 15 euros. Après plusieurs heures de marche à arpenter le XVIIe, un dessert est bien mérité. Les profiteroles me font de l’oeil et je ne regrette pas le choix (environ 7 euros). Nous sortons repus et heureux. Là encore une adresse de resto à Paris tout à fait honorable.

Enfin, un nouveau restaurant coréen dans une petite rue perpendiculaire à la rue de Levis. A la base, la cuisine asiatique n’est pas ma tasse de thé. Mais, je me laisse convaincre et on prend toutes une fondue coréenne. La viande est savoureuse, mais je suis plus dubitative pour les légumes et surtout la sauce, qui m’emporte légèrement le palais. Le service est très attentif, voire un peu trop. On a à peine le temps de finir son assiette que la suite arrive. Le restaurant est situé dans une impasse, mais la « terrasse » est toute petite. Pour un dîner romantique, oubliez ! L’intérieur est sobre, mais agréable, avec des jolies boules pour la déco lumineuse. Prix corrects.

Alors, ça vous a donné l’eau à la bouche :-) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *