Tisane de la gardure du haut VS tisane de la gardure du bas

A Bouc-Bel-Air, charmant village provençal, deux habitants du quartier de la gardure, pour ne pas le citer, se livrent une terrible bataille autour d’une tisane. A qui fera la meilleure ?

 

Jardin

 

Sur les hauteurs, Jean-Marc concocte sa tisane baptisée « la gardure du haut » à base d’herbes de son jardin. Thym, romarin… et d’autres choses encore, dont il tient à garder le secret.

Quelques mètres plus bas, j’ai aussi décidé de proposer une tisane « maison ». Après tout, JM n’a pas le monopole de la tisane :-) Vendredi dernier, j’ai profité d’un barbecue entre amis pour faire une petite dégustation en présence de mon concurrent. Me voilà partie faire ma petite cueillette. Mes invités vont-ils trouver mes trois ingrédients mystères ?

Il faut le reconnaître, j’ai eu affaire à quelques connaisseurs, dont Laurène, la fille de Jean-Marc. Bon allez, (moi), je révèle mon secret de fabrication : une poignée de menthe fraîche du jardin, quelques brins de thym de la forêt et un peu de romarin. Une bonne rasade d’eau chaude, quelques minutes d’infusion et voilà le travail. A déguster nature ou avec du miel. Et hop, après au dodo !

Pour la petite histoire, c’est JM qui a baptisé ma tisane « la gardure du bas« . D’ailleurs si un généreux mécène est tombé sous le charme et se dit prêt à commercialiser ma potion magique, j’étudie toute proposition. Par contre, je refuse d’être reléguée à l’ensachage, hein, Jean-Marc !

Le combat pour le titre officiel de « tisane de la gardure » est déclaré. Vous en reprendrez bien une petite tasse ? D’ailleurs, qu’en ont pensé mes invités ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *