Australie : Nouveau bond vers l’inconnu, nouveaux challenges….

Lundi 16 avril 2012

Le temps passe si vite. Aujourd’hui, la petite Maëlle, dont je suis la marraine, a 1 mois ! Depuis 2 jours, c’est branle-bas de combat à Scarborough. Pas d’alerte au requin… Non ! Je suis en pleine organisation de mes prochaines péripéties en Australie. Enfin, pas tout à fait les prochaines, puisque dans une dizaine de jours, je pars à Bali pour 15 jours (et avant ça à Rottnest Island, une île au large de Perth). Je veux parler de mes périgrinations « Post Bali ». Je vais finalement voyager en solo sur la cote ouest australienne. Bye Bye le van, welcome the bus ! C’est sûr, c’est un peu moins fun, mais moins cher et plus sûr (en solo).

C’est bien joli tout ça, mais c’est quoi le programme exactement ? Je vais d’abord tester « HelpX« . A première vue, le nom prête à sourire. Je vous arrête tout de suite, je ne vais m’adonner à aucune activité coquine (soit-dit en passant un homme avec numéro inconnu, qui ne s’est même pas présenté, m’a appelée il y a 2 jours pour me proposer d’être modèle… Mais bien sûr ! ). Là, il s’agit d’un réseau sérieux (recommandé par un couple français qui l’a testé et approuvé) qui met en relation des voyageurs et des fermiers/familles. En échange de 4 heures de travail par jour, le pigeon (voyageur 😉 se voit offrir le gîte et le couvert. C’est un bon moyen de « practiser » l’anglais, partager la vie des Australiens et voyager à moindre frais. L’adhésion au site coûte 20 euros. J’ai donc rempli mon profil et trouvé, apparemment, la perle rare. Sur la côte, à 3 heures de Perth, un couple cherche 1 ou 2 personnes pour les aider dans les tâches quotidiennes au sein de leur auberge de jeunesse. Il y a seulement 2 heures de travail par jour et c’est à côté de la plage. En  échange, un toit (j’imagine que c’est une chambre individuelle et non un dortoir) est offert. D’après les commentaires des personnes qui y sont passées avant, Tony et sa femme sont top ! Le lieu est idyllique et SURTOUT… je vais (enfin) apprendre à faire des cafés ! Oui ! Les propriétaires ont aussi un bar-restaurant et proposent de former (ou de pratiquer) « coffee skills ». Une aubaine pour moi ! Non seulement ça m’apprendra quelque chose de nouveau (et sans passer par une école qui demande 100 dollars la journée), mais je vais acquérir une nouvelle compétence qui sera un vrai plus sur mon CV (australien) lors de ma recherche de petits boulots à Cairns.
J’ai sauté sur l’occasion et j’ai contacté Tony. Ils m’attendent à partir du 14 mai pour une période de 10 jours. Hi ha !

Autre point positif  de cette aventure en solo : faire du volontariat à Monkey Mia.Ce complexe hôtelier, sur la côte au nord-ouest de l’Australie, et très connu pour « sa plage à dauphins ». Tous les jours les cétacés viennent manger sur la plage… pour le plus grand bonheur des touristes. On peut poser sa candidature pour être volontaire pendant 5 jours sur le centre et participer, notamment, à ces séances de nourrissage. J’ai envoyé ma demande. Réponse dans 48 h, sachant qu’il y a beaucoup de demandes et apparemment, il faut s’y prendre plusieurs mois à l’avance. Sait-on jamais…

Mise à part ça, j’ai déjà commencé à établir un circuit. Les connections avec les bus me donnent du fil à retordre. Là, je sens bien qu’on est à l’autre bout du monde dans un vaste territoire peu peuplé. Par exemple, entre deux grandes villes (ou sites touristiques), il n’y a pas de bus tous les jours. Mieux vaut bien calculer son coup. Il est même possible que je prenne un vol… pour 30 minutes (à 140 dollars) pour rallier deux points. Si cela se confirme, il s’agira des 30 minutes les plus chères de mon existence :-). Même si jusque là, je n’ai pas trop dépensé, le mois prochain l’argent va filer. En étant en solo, je vais forcément « booker » plusieurs tours pour aller dans parcs ou les lieux incontournables inaccessibles en bus. En même temps, je ne vais pas me priver ! Si j’arrive à faire un peu de « fruit picking » en chemin, ça ne serait pas de refus. Pour l’heure, ma seule « dead line » est d’arriver autour du 18 juin à Cairns (j’ai un échange de maison du 21 juin au 6 juillet). Je croise aussi les doigts pour obtenir grâce à mes miles Quantas un vol gratuit Darwin-Cairns.

En résumé, c’est un vrai saut vers l’inconnu avec son lot d’aventures qui m’attend le mois prochain. La vraie vie (rêvée) d’une globe-trotteuse célibataire en Australie :-). Et plein de récits en perspective…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *