Darwin

Lundi 11 juin 2012

17h : arrivée à Darwin. Je suis de nouveau dans le Territoire du Nord. Petit stress, je ne vois pas mes affaires et il n’y a pratiquement plus rien sur le tapis. J’ai oublié que j’étais probablement la première à l’enregistrement. Les premiers seront les derniers… Maintenant, il faut que je prenne la navette qui va me déposer en ville. Je pensais prendre qu’un aller, mais finalement j’achète un A/R car la navette peut venir me prendre à n’importe quelle heure pour m’emmener à l’aéroport. Ce qui est un réél avantage car mon vol Darwin-Cairns est à 6h du mat’ !
Après une quinzaine de minutes en navette, j’arrive à l’auberge YHA de Darwin. Je suis dans une chambre de 4, avec deux autres jeunes femmes. Une Tawaïnese et une Australienne, d’une quarantaine d’années qui travaille pour quelques jours sur Darwin. Les parties communes n’ont pas l’air terrible. Mais la chambre est propre, avec frigo et salle de bains. Et, il y a de la place.
Fiona, l’Australienne, se propose de m’emmener au supermarché. Il fait nuit et je n’ai pas trop envie de me balader seule dans les rues de Darwin. J’achète quelques petites provisions pour demain. Un jeune homme, dehors, demande aux « Blancs » de partir de son pays. Il est revendicatif, mais n’agresse personne. C’est déjà ça.

En revenant, je me lance dans une lessive. Après une semaine de voyage, j’ai bien besoin de laver tout ça. Je descend et toutes les machines sont pleines. Je dois revenir dans 20 minutes. Retour, et par chance, un cycle se finit. Pendant ce temps, j’en profite pour dîner autour de la piscine. Il est en principe interdit de fumer, lais l’interdiction ne semble pas déranger un groupe de jeunes.
Pour étendre son linge, c’est une autre affaire. Il y a 4 ou 5 pauvres fils tirés et pleins. Bien sûr, quasiment plus d’épingles à linge ! J’en pique quelques unes à droite et à gauche… Pas le choix !
Je finis la soirée sur mon ordinateur, assise à côté de la porte de la chambre, à l’extérieur. En allant me coucher, le ventilo fait un bruit énorme. Mais que dire du bruit des jeunes pendant la nuit ou plutôt tôt le matin… Haa les auberges de jeunesse !

Mardi 13 juin 2012

Journée découverte de Darwin au programme. Je me prépare un pique-nique, j’ai de l’eau, de la crème solaire et mon chapeau. Grand soleil ! Je fais la balade indiquée par le Lonely. Elle commence avec la cathédrale St Mary avec à l’intérieur une icone d’une Vierge aborigène. Je m’attendais à une grande peinture, mais bon.

 

Je remonte la rue principale, Smith St, avec des bâtiments modernes d’inspiration asiatiques, puis je tombe sur la Cour de justice aborigène.

 

J’arrive ensuite à un croisement avec l’ artère commerçante. Je pars en quête d’un magasin d’appareil photo pour racheter un nouveau cache, car j’ai perdu le mien à Karinjini (il ne s’accrochait pas à l’appareil…). La pêche est bonne : 9 dollars. j’en profite pour faire les magasins et découvrir l’Art aborigène. Je serai bien tentée de ramener une peinture. Tout au long de la rue, il y a aussi bien des magasins de vêtements bon marché que quelques belles galeries.

Je me dirige vers le Chinese Museum (que je visiterai finalement pas). Devant, se dresse un arbre. D’après la légende, il serait un descendant direct du figuier sous lequel Bouddha était assis lorsqu’il atteignit l’illumination…

A côté, Chung Wah Temple.

Je reviens sur mes pas pour aller en direction des jardins du Civic Square.

 

Au fond, un grand bananier a été baptisé l’arbre de la connaissance. Jadis, de nombreux rassemblements avaient lieu autour.
Je poursuis ma route jusqu’au Survivor’s lookout, qui permet d’observer le port de Darwin et de mieux comprendre l’histoire de l’unique ville australienne bombardée pendant la Seconde guerre mondiale, photos à l’appui.

 

Un peu plus loin, voici la résidence de Monsieur le Gouverneur, maintes fois bombardées…

 

Je suis maintenant tout proche du « Bicentennial Park » qui s’étire tout en long sur le bord de l’eau. J’échappe ainsi au soleil qui tape. De jolis points de vue jalonnent le parc. Arrêt pour le déjeuner à l’ombre des arbres avec pique-nique tiré du sac.

 

Arrêt à Lyon’s Cottage, le première maison en pierre de Darwin, construite en 1925, qui logeait autrefois les cadres de la British Australian Telegraph Company. Aujourd’hui, quelques photos témoignent de cette époque. Mais surtout, cette petite maison sert de lieu d’expositions et de vente pour des produits aborigènes. Savon, peinture, artisanat, vêtements… il y a de tout ! Je reviendrai faire du shopping.

 

Au bout du Park, j’arrive à l’Esplanade avec sa jolie fontaine en mémoire des Australiens (morts pendant les bombardements ?)

 

Je reviens sur mes pas pour descendre sur le front de mer, près du port. Aménagé récemment, il comprend désormais une piscine à vagues, une plage sécurisée, des cafés et restos. Petite sieste dans l’herbe.

Je n’ai pas pris mon maillot, mais je vais quand même tâter l’eau de la plage. Pas mal ! Petit tour sur le port, avant de rentrer. Pas la moindre trace de croco…

Je rentre tranquillement à l’auberge et prépare mon sac pour demain. Je fais le transfert de mes affaires en surplus dans les autres sacs. Demain, le départ pour le tour est à 6h40 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *