Bye Bye la tribu de Tendo !

Samedi 21 juillet 2012

Je pense à ma cousine qui se marie civilement aujourd’hui. Pas de chance, je n’arrive pas à lui envoyer un texto. J’enrage !
Lever paisible dans le faré d’Alice après une bonne nuit de sommeil. Pour le petit-déjeuner, la maîtresse de maison nous propose du jus de pommes lianes (miam), café, thé, chocolat, lait en poudre et des beignets maison et fruits. Le ventre bien rempli, nous quittons à regret Alice et sa maman.

 

Avant de repartir pour le centre-ville de Hienghène, petit tour dans la tribu de Tendo avec son église,
sa salle des fêtes et son cimetière.

 

Fort heureusement, Marc s’est garé sur un endroit assez plat et malgré un peu de patinage, on arrive à repartir. Seule angoisse : la descente assez raide avec une route boueuse. Finalement, tout se passe sans problème et je prends le vol pour la transversale. Nous traversons la tribu de Bopope, mais pas d’arrêt. Notre pause déjeuner sera sur la plage de Franco, quasiment déserte.

En fin d’après-midi, nous arrivons à Bourail pour contempler le fameux bonhomme.

 

 

Par contre, je suis plutôt déçue par la roche percée. Heureusement, la plage à côté du bonhomme a du cachet !

 

Ce soir, nous dormons au camping de Poé avec un fonctionnement pour le moins surprenant. Pas de barbecue, ni de cuisine ouverte et seuls les sanitaires près de l’entrée ont de l’eau chaude. Va savoir pourquoi ! Et en plus avec Véro, on lutte pour allumer le feu de bois et faire cuire nos pâtes. Après 1 heure de lutte, elles sont cuites. Il faut dire qu’avec du bois vert, c’est moins facile !
Autre curiosité du lieu : les emplacements pour les tentes côté mer et côté terre, à 100 m d’écart, ne sont pas au même prix. Il n’y a pas de petit profit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *