Départ pour la Thaïlande

Vendredi 10 août 2012

C’est le jour du grand départ. Je vais quitter le territoire australien définitivement. Dernier petit-déjeuner dans l’auberge de jeunesse avec vue sur les toits. Dernier coup d’œil au paysage de Sydney. Bonjour Tristesse !
 Il est bientôt l’heure de libérer notre dortoir et de prendre notre gros sac sur le dos, direction l’aéroport. Encore le stress du poids du sac et encore ouf ! On a du temps pour traîner dans l’aéroport. Photo souvenir « departure ».
Cette fois, c’est pour de bon. L’avion décolle et je vois peu à peu Sydney disparaître de mon champ de vision. C’est fini. Maintenant, nous partons vers Bangkok avec environ 8 heures de vol.
Nous atterrissons en début de soirée. Mais il reste encore l’épreuve des douanes. On ne sait pas trop où aller et très vite une longue file d’attente se forme. On est pas près d’arriver !!!! Après le tamponnage du passeport, il faut maintenant récupérer les bagages. Ils sont tous là. Dernière étape, et pas des moindres, trouver notre shuttle qui doit nous emmener à l’hôtel. D’abord, on en profite pour tirer un peu d’argent. Avec Magali, on avance à la recherche du point de rendez-vous. Il y a plein de personnes qui attendent avec des panneaux mais aucune avec mon nom. Je demande si on est au bon endroit. A priori, oui. On trouve plus Elise et Claire et j’ai pas le nom de l’hôtel en tête. La tension monte d’un cran. Et après de longues minutes d’attente à chercher de tous les côtés et à demander, un gars se manifeste enfin. Il était là juste à côté mais n’avais pas mis la pancarte avec mon nom. Le boulet ! Il nous demande d’attendre le reste du groupe. Grr ! Première constatation sur les Thaï : les filles sont à la hauteur de leur réputation. Talons, mini-short, maquillage… elles ne font pas dans la demi-mesure ! C’est les hommes qui doivent être contents…
Finalement, on part enfin dans un minibus et il nous dépose à l’hôtel, à quelques minutes de l’aéroport.

Les chambres sont propres avec de l’eau en bouteille. On enfile un pantalon et on descend manger. Première découverte de la carte « thai ». Le riz valeur sûre… et le coca ! Après, on ne traîne pas trop. Une courte nuit nous attend carnous devons partir vers 5h du mat ‘ pour Sukhothai.

 
Surtout pas de piment pour moi !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *