Chiang Rai et son temple blanc

Mercredi 15 août 2012

Pour cette dernière matinée, on ne pouvait pas quitter Chiang Mai sans faire un dernier honneur à Nice Kitchen, notre resto peti-dej préféré ! Fruits, yaourt et pancakes ! Miam !
Le ventre bien plein, il ne nous reste plus qu’à accomplir la mission essentielle de ce matin : prendre un bus pour aller à Chiang Rai. Enfin, d’abord faut prendre un taxi qui nous emmène à la station de bus de Chiang Mai. Et, c’est reparti pour un tour, sac sur le dos, chargées comme des mulets. En arrivant, on pose tout dehors en vrac et avec Magali, on part à l’intérieur pour essayer de trouver le fameux bus « express » qui nous emmènera jusqu’à Chiang Rai.
Après observation des écrans d’affichage et queue au guichet, on se rend compte qu’un bus va bientôt partir. On prend la classe moyenne en vitesse. 4 places, mais pas assises à côté, tant pis ! C’est la course, on se précipite dehors pour récupérer nos sacs et on court attraper le bus. On finit par le trouver. On prend un ticket en échange de notre sac et on file dans le bus plein. Chacune a une place attribuée et ça ne rigole pas ! C’est parti pour 3h15 de bus, relativement confortable avec quelques arrêts.
On part à pied direction notre pension. Il faut enlever ses chaussures avant d’entrer. La pension est propre, dans une grande maison. L’étage est pour nous ! On dépose simplement nos sacs avant de filer en ville.
Pour le déjeuner, c’est plutôt déambulation dans la ville pour trouver ce que l’on pourrait manger.
Avec Elise, on se lance dans les achats, quelques feuilletés à la sauce par-ci, des pancakes par là et des préparations enveloppées avec des feuilles de bananier. Un sympathique assortiment divers et varié…
Assise dans le mini-bus qui doit nous conduire au célèbre temple blanc de Chiang Rai, on commence à tester nos mets thaïlandais. Certains sont bons, d’autres avec un goût indéfinissable. Mais une expérience gustative intéressante à un prix défiant toute concurrence ! Et en plus, on a pas été malades !
Après quelques minutes, nous arrivons au Wat Rong Khun, un temple blanc atypique. Rien à voir avec les autres temples thaï. Il faut dire que celui-ci date de 1997. Donc, on ne peut pas dire qu’il s’agisse d’un véritable temple traditionnel. C’est même plutôt l’inverse.
Mag et Claire n’ont pas mangé. On fait une pause dans un café avant de s’attaquer à la visite proprement dite.
On a rien vu de semblable auparavant. Dès l’entrée, le décor donne le ton
En se rapprochant, on découvre que le scintillement du temple est dû aux éclats de miroir. Avant de franchir le pont, des mains tendus sortent du sol et des figures font penser à la mythologie. C’est un mélange de références totalement insolite. Et ce n’est que le début !
On arrive enfin à être seules sur le pont et je confie mon appareil à un gars qui devient instantanément un photographe en puissance et enchaîne les prises de vue.
Là encore, il faut retirer ses chaussures avant de pénétrer à l’intérieur du temple. L’artiste, très inspiré, a dessiné le cycle de la vie sur les murs et à côté un avion s’écrasant sur les twin towers, superman et Matrix. Totalement inattendu à quelques mètres de Bouddha. Mais interdiction de prendre des photos…
Photo souvenir qui saute devant le temple blanc !
Ensuite, nous allons au bâtiment à côté. Nous achetons un pièces de métal où l’on écrit un vœu et que l’on accroche aussi à une sorte d’arbre. Bien sûr, on se plie à la tradition. Faudrait pas qu’on ait le mauvais œil, d’autant qu’on part en trek demain dans la montagne…
A côté, il semble qu’un nouveau temple blanc soit en construction…
Il est temps de rentrer en ville et le retour s’annonce un brin difficile. Trouver un taxi dans ce coin n’est pas si évident (bien que ce soit un lieu touristique). Par chance, un bus passe par là et on décide de monter dedans. Il nous déposera en ville. Bingo !
En ville, Elise et Claire partent de leur côté et Mag et moi voulons aller visiter le hilltribe museum, le musée sur les tribus montagnardes. Après plusieurs minutes à chercher dans les rues, nous finissons par trouver ce que nous cherchons. Nous découvrons une belle collection de costumes et d’objets des tribus avec de longues explications sur leur mode de fonctionnement ainsi qu’un film de présentation. Vraiment intéressant pour faire connaissance avec les différentes ethnies du nord de la Thaïlande. 
Après cette visite, nous avons convenu de se retrouver avec Claire et Elise au Doi Chaang Art, un café avec dégustation de thé.
Chocolat frappé, thé glacé… on se fait plaisir !
Nous rentrons ensuite à notre guest house pour déballer nos affaires et préparer ce que l’on a besoin pour le trek de demain. En début de soirée, nous repartons dans le centre ville pour le dîner et se balader dans le night market. Et là, clou du spectacle, c’est le cas de le dire, des danseuses qui chantent playback. Kitchissime !!! Enfin, au moins ça met de l’ambiance.
Il commence à pleuvoir. Aussi, nous nous mettons à l’abri dans le restaurant, sur la place. C’est sûr, nous allons manger local !
Nous continuons notre visite du night market une fois que la pluie s’est calmée, puis nous nous dirigeons ensuite vers une horloge richement décorée qui change de couleurs. Et bien sûr, il se remet à pleuvoir juste à ce moment là !
A la fin du spectacle, nous rentrons d’un pas pressé vers notre pension. Il fait nuit, mais heureusement, nous sommes 4.
Le départ pour notre trek dans un tribu montagnarde est fixé à 8h30 et nous devons encore finir de ranger notre sac…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *