Cuba : visite de la Havane

Impossible d’aller à Cuba, sans visiter la Havane, qui est bien souvent la porte d’entrée lors de son voyage. Pour nous, c’était plutôt la porte de sortie. Qu’importe, le principal étant de passer au moins une journée (ou deux) et une nuit à la Havane.

cuba La Havane
Le jeu consiste à flâner dans les rues pour s’imprégner de l’ambiance décatie de la Havane.

IMG_0499

On sent aussi que l’on est dans la Capitale et comme souvent, les touristes se font alpaguer. Ce qui peu gâcher le plaisir (bien sûr, si on nous demande de l’argent en attendant d’aller à la banque ou on vous propose d’échanger des dollars/euros, on refuse tout net ! )
En gourmande que je suis, je ne pouvais pas rater le musée du chocolat (del chocolate) où l’on se régale avec une boisson chaude, accompagnée de biscuits. A faire ! Mais attention, ce n’est pas vraiment un musée, plutôt un salon de thé décoré avec des objets et documents relatifs au cacao.

IMG_5447

En sortant, on craque pour un cornet de churros (50 centimes ! ).

Régulièrement, une troupe carnavalesque anime les rues du centre. Fanfare et échassiers font leur show et récupèrent quelques piécettes.

 

cuba, la havane

cuba, la havane
On fait un saut au marché des souvenirs couverts. Sans intérêt. En ville, je craque pour une plaque d’immatriculation décorée pour poursuivre la collection du portail.
On quadrille le quartier de la vieille Havane et on est toujours surpris par les découvertes au détour de chaque rue.

la havane, cuba

la havane, cuba

cuba, la havane

cuba, la havane

On prend plaisir à flâner autour de la place d’Armes avec son marché de livres d’occasion et d’autres objets à l’effigie du Che.
En fin de journée, on assiste comme les Cubains au coucher du soleil sur le Malecon, le boulevard de bord de mer.

la havane, Cuba

la havane, cuba

Pendant notre deuxième journée, nous continuons à nous balader dans la vieille Havane, hors des circuits touristiques.

 

la havane, cuba

A Centro Habana, on peut explorer aussi le quartier chinois.

A mon sens, il n’y a pas de visites incontournables à proprement parler, hormis les principales places coloniales de la Havane avec leurs beaux bâtiments restaurés, dont les églises.

cuba, la havane

cuba, la havane

cuba, la havane

 

 

Il faut simplement s’amuser à se perdre dans les rues défoncées et leurs maisons colorées.

cuba, la havane

cuba la havane

cuba, la havane

 

Même si l’on peut sentir souvent la pauvreté, on ne se sent jamais en danger. On observe les détails des façades, parfois on observe des habitants par une porte ouverte, on regarde les inscriptions à la mémoire du Che, on observe les Cubains et on imagine la beauté perdue de certains bâtiments.

la havane, cuba

 

cuba, la havane

 

Où manger à la Havane
304 Reilly : j’ai adoré ma limonade naturelle servie dans un bocal avec une fine tranche d’ananas. Déco arty, esprit recup. Je commande une salade Cesar et un gâteau au choco. Mister L, une bruschetta.

café, Cuba

Café Bohemia. Correct, ambiance grecque avec ses escaliers bleus.

cafe bohemia, cuba

A éviter : 
Tous les cafés/restaurants où l’on se fait alpaguer pour manger, notamment sur les places coloniales principales. La

Où dormir à la Havane : 
Casa Yadilis y Joel, moderne et propre à la limite de centro habana et habana vieja. Mais pas vraiment d’âme.
30 CUC la nuitée pour 2.
Plus authentique, la casa de pepe y rafaela (à réserver sur place,. Pour rencontrer un vraai cubain (qui peut paraître un peu sec au premier abord, mais un grand-père gentil, qui vous donnera des bons conseils). Belle chambre et salle de bains commune, propre. 30 CUC la nuitée.

casa pepe, la havane

casa pepe, la havane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *