Réunion : la route des laves, de Saint-Philippe à Sainte-Rose

Sur l’île de la Réunion, il existe une partie totalement atypique : la route des laves, sur la côte est de l’île que l’on appelle aussi le secteur du Grand Brûlé. C’est sur ce versant que l’on peut constater les dégâts du Piton de la Fournaise.

Les premières traces du « Grand brûlé », débute 5 km après Saint-Philippe, sur la route principale, au lieu-dit « la pointe de la table ». C’est une table volcanique résultant des différentes coulées de lave. Et cela aurait agrandit l’île de 30 hectares ! On peut rejoindre le point de vue à pied, en se garant sur la route nationale. Des panneaux indiquent le lieu, on traverse un sous-bois et une vanilleraie.

 

route des laves, la Réunion

On repart en voiture et peu à peu, le paysage de transforme complètement. Il n’y a presque plus de verdure mais seulement du noir, ponctué de quelques herbes sauvages. Comme un no man’s land, donc on saisit toute l’ampleur au panorama situé à la Pointe du Tremblet. Un affrontement avec le bleu de l’eau et le noir de la lave figée à jamais.

 

grand brulé, ile de la réunion

 

Lieu de désolation, photogénique, mais qui renaît peu à peu.

 

grand

 

On peut notamment observer les traces des coulées de lave de 1976 et 2004. Impressionnant.
A faire : explorer les tubes de laves avec un guide-accompagnateur. Une activité proposée par de nombreux organismes, mais que je n’ai pas eu l’occasion de faire. Pour la prochaine fois…. A partir de 50 €, l’excursion de 2 à 3h.

Le secteur du Grand Brûlé termine officiellement à Bois-Blanc. On poursuit notre circuit sur la N2. Prochain arrêt : l’anse des cascades, épargnée par la lave. Changement total de décor, là c’est plutôt ambiance Tahiti douche ! On aime sa petite plage, sa cascade en arrière-plan et son petit port, typique.

anse des cascades, la reunion

anse des cascades; la reunion

 

Fin de la journée à Sainte-Rose, autre lieu connu pour son lieu avec les éruptions. En effet, l’église (Notre-Dame-des-laves) , vénérée par les Réunionnais, a été miraculeusement sauvée. On voit encore la coulée de laves qui s’est arrêtée au porche en 1977. Un miracle pour les Catholiques…

eglise sainte-rose, Reunion

 

eglise sainte-rose, Reunion

eglise sainte-rose, Reunion

 

Bilan côte est de la Réunion : la route des laves est un incontournable et mérite au moins de l’emprunter, même si l’on ne s’arrête pas aux différents points de vue. Témoin de la vie du Piton de la Fournaise et de ses conséquences sur cette partie de l’île, peu mise en avant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *