Qui a dit qu’on tenait mieux l’alcool en vieillissant ?

Mars 2011

Parce que là, au lieu de faire la bamboula , je suis en pyjama avec des chaussettes et une bouillotte sur le ventre. Pour le glamour, faudra repasser ! La faute à l’alcool ? Pourtant hier soir je n’ai bu que 2 verres : un mojito et un monbazilla dans un de mes lieux fétiches : l’Aubergine dans le XVII.

Les proprios sont adorables et les cocktails réussis (enfin sauf pour moi hier). La soirée avait bien pourtant bien commencé avec une séance de ciné : la part du gâteau. Pas mal mais c’est vrai que la fin nous laisse… sur la faim !

Première tentative pour boire un verre au Café Marcel. Pas possible, ils ont pas encore la licence pour servir de l’alcool en soirée. Donc on est allé à l’Aubergine et il y a de l’ambiance avec quelques groupes un peu survoltés.

Un jeune homme, visiblement fatigué, s’installe à notre table pour se reposer sur la chaise. Forcément, je ne peux pas résister à l’envie d’engager la conversation. On ne saura au final ni son nom, ni sa profession, mais une chose est sûre la musique c’est son dada (sauf la salsa visiblement). Son pote, peu loquace, semble encore plus à l’ouest. La dernière fois avec Soso, on s’était dit qu’on allait trouver des métiers plus glamour. J’ai évoqué ma nouvelle vocation : hôtesse de l’air. Hé ouais !

Plus de 2 heures du mat’ : le bar va fermer. On règle et on s’en va vite fait, disant au revoir de loin à nos deux acolytes. J’ai déjà du mal à remonter mes 6 étages. Mal aux jambes… hop, au  dodo illico.

Je me repose jusqu’à ce que mon estomac me rappelle à l’ordre. Je suis flagada, j’ai chaud, j’ai froid. Un nurofen et ça va mieux. Finalement, je me réveille vers midi. Houah, exceptionnel.

Le plus dur : arriver à se bouger. Je me sens pas le courage d’aller courir et je me traîne comme une vieille chaussette. Pas de garde malade, faut que j’aille faire les courses. Reste à savoir le coupable de l’histoire : l’abus d’acool (2 verres ???), la vieillesse ?. D’après Soso, mon rythme effréné de ces derniers jours n’y serait pas pour rien.

Demain, 3ème édition de mon brunch, y’a intérêt que je sois en forme, au vu du menu. ça va aller, ça va aller !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *