Voyage de presse aux Arcs en Savoie

Dut dur le métier de journaliste spécialisée en tourisme, gastronomie, société. Direction les Arcs, en Savoie pour un voyage de presse de 3 jours au coeur de la station de ski. Thématique :  séjour famille au sein du Village-club du soleil.
Départ jeudi 8 janvier à 7h00 depuis Aix-en-Provence, encore baignée dans les attentats contre Charlie Hebdo. Jour de deuil, je pars au ski passer du bon temps. Forcément, on se sent un peu coupables et en même temps la vie continue.
Environ 5 h de voiture avec Sandra, attachée de presse, basée à Aix, que je connais maintenant depuis quelques mois. Le beau temps nous accompagne.
Arrivée à bon port, je prend possession de ma chambre, de taille correcte, avec salle de bains et toilette. Sans oublier la petite terrasse avec vue sur les montagnes. Puis, je descends à la salle de restaurant où je suis rejointe quelques minutes plus tard par Catherine, directrice de l’agence objectif Une, pour laquelle je travaille (Express, Styles), une autre Catherine, journaliste chez Parents (que j’ai connu dans ma première vie de journaliste) , Mathilde pigiste pour le JDD, Jean-Claude, rédacteur pour l’agence City Presse, Eric rédacteur pour le site Top Parents, un journaliste de Nord-Eclair, Christelle responsable de la com’ Savoie Mont-Blanc et Catherine, rattachée aux Villages Club du soleil.

Déjeuner dans le self-service, ambiance famille avant de rejoindre l’espace magasin ski. J’ai oublié ma fiche pour le matériel de ski, je repars dans ma chambre. Deux ascenseurs pour 10 étages. Faut pas être trop pressée ! Je reviens, on me remet mon matériel et le code de mon casier. En voulant me dépêcher, je glisse avec mes chaussures de ski. Première chute ! Tout va bien, no stress ! Didier, notre moniteur, nous accompagne pour l’après-midi sur les pistes. D’abord, encore faut-il descendre la piste gelée pour prendre le premier télésiège. Mission accomplie. Grand soleil, nous prenons des œufs pour passer de l’autre côté. Face à nous, le Mont-Blanc chapeauté ! 

 

Arcs 1800, vue sur le Mont Blanc
Arcs 1800, vue sur le Mont Blanc

Les descentes s’enchaînent, les cuisses chauffent…. La neige est plutôt bonne en altitude et on monte jusqu’au sommet le plus haut, avec en prime une bonne rouge à descendre. Superbe surprise, un magnifique dessin est réalisé sur un lac enneigé. Passage par Arcs 2000 et 1950 avant de regagner les Arcs 1800.

Boisson chaude et crêpe pour les gourmands, avant de se retrouver tous à 18h pour une visite historique et architecturale de la station. Je regrette de ne pas avoir mis des collants sous mon jean ! On découvre les appartements crées en hauteur avec mezzanine pour gagner de l’espace, la construction du front de neige, la plantation des arbres, les galeries commerçantes, la présence de deux anciens bâtiments.
De retour au village club du soleil, apéritif  avec du vin blanc de Savoie autour du feu pour se réchauffer avant le dîner, spécialité montagnarde : raclette ou fondue. En dessert, clémentines et éclair au chocolat. C’est sûr, après cette première journée on va bien dormir !

Jour 2 aux Arcs 1800
Réveil dans la nuit pour boire…. à cause de la charcuterie très probablement. Autour de 8h avec un beau lever de soleil rosé !

 

copyright Marianne Morizot
copyright Marianne Morizot

 

la journée s’annonce belle. Après un petit-déjeuner classique, nous nous retrouvons à 9h avec maillot de bain et serviette pour tester le centre Aqua-ludique. Première étape : trouver l’entrée du centre flambant neuf et se changer. La piscine est un peu fraîche en rentrant. des jets d’eau et une fosse grotte que l’on peut traverser agrémentent l’espace aquatique. Il y a même quelques toboggans pour les enfants. Difficile de vraiment nager . On vient plutôt pour se détendre. Passage ensuite dans la partie bien-être avec sauna qui offre une vue sur les pistes, hammam, douche et petite salle de repos. Après une petite heure, il est temps de se rhabiller.
11h : un tour du village club du soleil est prévu avec visite des infrastructures avec la directrice adjointe. Club enfant, ado, espace forme, espace détente, salle de spectacle, nous voyons tout (ou presque). Même les tout-petits ont droit à leur « pouce restaurant » pensé pour eux.
Après le déjeuner, j’ai pris l’option descente en luge au Mille 8, un nouvel espace de détente et de loisirs. Le principe : on choisit sa luge , plus ou moins casse gueule. Pour la première descente, j’opte pour le modèle classique avec les deux freins de chaque côté. On nous munit aussi d’un casque. A l’unité, la descente coûte 8 euros. On prend des oeufs pendant quelques minutes ( 3 minutes environ) pour atteindre la piste de luge. On a un forfait magnétique, on passe les barrières et nous sommes prêts à partir dès que le feu tricolore passe au vert. Une bande musicale, style à la Rambo, nous prépare à la descente.

 

 

Et au premier virage, première chute ! Pas si facile de bien doser la vitesse et le freinage. Freinage à droite, à gauche, j’ai du mal, je fais des têtes à queue, décolle un peu et après quelques courtes minutes, me voilà en bas.
Pour la deuxième descente, je prends la luge de Christelle dotée d’un volant et d’un frein central.

 

Descente en luge sur l'espace Mille8, Arcs 1800
Descente en luge sur l’espace Mille8, Arcs 1800

 

Ce modèle est un peu plus facile à gérer, moins de chute, mais je me retrouve presque arrêtée au milieu de la piste. Heureusement, un monsieur posté sur le côté me pousse pour me permettre de repartir. Beau décollage sur une bosse et une chute, juste avant l’entrée du tunnel final ! C’est mieux, mais la maîtrise n’est pas parfaite.
La troisième descente sera la meilleure. De quoi retomber en enfance !
Le ciel est complètement bouché, aucun regret de ne pas avoir fait du ski. Le moment détente dans l’espace dédié au Village Club du soleil des Arcs sera bien apprécie. Une bonne heure de repos avec jacuzzi et hammam. J’enchaîne avec une séance de yoga, stretching et relaxation. Tous les jours, des animations sportives sont proposés aux clients. Ce soir, nous sommes seulement 4 avec notre professeur de sport, tout sourire. De quoi se dérouiller et se relaxer. Je me serais presque endormie ! Juste le temps de se changer avant le dîner. Ce soir, nous allons en station au restaurant la parenthèse. Un nouvel établissement aux Arcs 1800. Au menu : soupe de potimarron, chantilly au lard et poivre blanc de Thaïlande. On sent bien la touche exotique et le goût du lard.

 

soupe potimarron

 

Puis,  bar grillé au pesto, panais, betterave et risotto. Excellent, si ce n’est que le risotto n’est pas assez chaud.

 

plat_arcs bar et risotto

 

En dessert, rien au chocolat, mais une tarte au citron revisitée avec des meringues à la clémentine. J’avoue que la saveur clémentine est difficilement decelable. Rien à dire sur la crème bien citronnée.

 

tarte citron revisitée

 

Le tout arrosé d’un verre de vin blanc. Un dîner copieux où tout le monde n’a qu »une hâte se coucher dans son lit douillet. En rentrant, soirée dansante au Village Club du soleil. Je passe mon tour..; dodo !

Jour 3 aux Arcs 1800.
Dernière matinée. Chacun se lève à son rythme. Petit-déjeuner autour de 9h, avant de partir sur les pistes à 10h. Le ciel voilé se lève très vite, au point qu’il fait chaud.

 

Arcs 1800

 

J’enlèverai bien ma chapka, mais je n’ai pas pris de sac à dos. Par contre, j’ai ma crème solaire. Après plusieurs descentes de ski, détour par le nouveau hôtel -restaurant haut de gamme l’aiguille grive chalet. Bel établissement, design, chaleureux. Reste maintenant plus qu’à trouver le fameux chemin qui nous ramène au village club du soleil des Arcs 1800.
Après un essai infructueux, on retrouve notre chemin. 13h30, on a profité au maximum. Départ prévu à 14h. Je dépose mon matériel, prend une douche rapide, boucle mon sac. Et me voilà prête à repartir. Avant de prendre la direction d’Aix-en-Provence, arrêt à la coopérative laitière de Bourg-Saint-Maurice pour se ravitailler en fromage, particulièrement le beaufort, et charcuterie. Achat au passage d’une bouteille de blanc, qui s’écrasera quelques heures plus tard sur le sol de ma cuisine.
Sandwich acheté pour manger dans la voiture et tarte aux noix (logique pour la région de Grenoble). Et cinq heures plus tard, retour sur Aix-en-Provence le sac rempli de documentation, vivres et un bon bol d’air en prime !
Conclusion : les Arcs, une grosse station de Savoie, top pour la multitude des équipements, hébergements et son grand domaine skiable. Quant au village club du soleil, tout est pensé pour le bien-être des familles. Petit bémol : effort à faire sur la sonorisation des chambres et le nombre d’ascenseurs.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *