Road-trip à Cuba : itinéraire, budget et conseils

En 2016, nous avons décidé de nous offrir un road-trip à Cuba, parce qu’avec le dégel des relations américaines, tout le monde nous disait, c’est maintenant qu’il faut y aller. On s’est donc laissé convaincre d’aller explorer le pays du Ché.

Cuba, cienfuegos

 

D’abord, la question qui se pose est quand partir à Cuba ? Bonne nouvelle, sous les tropiques, il faut beau quasi toute l’année de 24 à 30 ° (voire plus, comme à Trinidad où on a eu très chaud ! ). Par contre, on évitera la saison humide et des ouragans, soit de mai à octobre.
Nous avons décidé de partir 20 jours, soit 18 jours sur place, de fin mars à début avril.

Quel itinéraire pour un road-trip à Cuba ?
Déjà se pose la question d’où arriver et d’ou repartir. Nous avons pris l’option d’arriver à Santiago et de finir à la Havane pour éviter de faire un aller-retour, et perdre du temps. Pour avoir un billet d’avion pas trop excessif, nous avons acheté des billets d’avion avec Cubana Aviaccion (la compagnie locale), malgré des avis négatifs sur les forums et après vérifié que la compagnie n’était pas dans la liste noire.
La deuxième question quant à l’itinéraire dépend du mode de transport et donc du budget. Apparemment, pas mal d’arnaques à la location de voiture (hors de quelques sites sérieux) et relativement coûteux. Donc, comme pas mal de routards, on a choisi de suivre les connexions par bus assurées par le Viazul.

 

viazul cuba

 

Il s’agit d’une compagnie de bus spécialisée dans le tourisme, donc fiable, bien équipée et confortable. Selon le trajet, le tarif tourne autour de 15 dollars, saufs trajets très longs. C’est la formule la plus économique pour visiter Cuba.
Enfin, votre itinéraire dépendra aussi de ce que vous voulez voir et faire. Nous avons choisi d’exclure Varadero (qui ne nous intéressait pas car principalement des hôtels all inclusive) et nous avons alterné entre grandes villes et escapades plus nature.
Notre choix d’itinéraire à Cuba : nous avons décidé de privilégier les connexions Viazul, tout en prenant l’option « taxi » pour ne pas nous bloquer et voire les lieux non désservis par le Viazul.
Jour 1 > arrivée à Santiago de Cuba (lire l’article sur Santiago de Cuba)
Jour 2 et 3 > visite de Santiago
Jour 4> départ matinal avec le Viazul pour Baracoa (5 heures de trajet). Après-midi plage Maguana en taxi. Lire l’article sur Baracoa
Jour 5 >Excursion au sommet d’El Yunque à Baracoa et visite de Baracoa
Jour 6>Trajet en taxi jusqu’à Holguin (environ 6h). Visite d’Holguin. Lire l’article Holguin et Guardalavaca
Jour 7>Journée à la plage de Guardalavaca, au nord d’Holguin, en taxi. Départ pour Camagüey le soir en bus. Lire l’article sur Camagüey
Jour 8>visite de Camaguez et départ en bus dans la nuit pour Trinidad
Jour 9>arrivée tôt le matin à Trinidad. Visite de la ville. Lire l’article sur Trinidad
Jour 10>excursion à Topes de Collantes (taxi). Lire l’article sur Topes de Collantes
Jour 11>départ tôt le matin pour Cienfuegos en bus. Visite de la ville.. Lire l’article sur Cienfuegos
Jour 12>Départ en taxi pour Viñales (6h environ). Balade dans Viñales.
Jour 13>Randonnée dans les mogottes de Viñales jusqu’à la communauté de Los Aquaticos
Jour 14>Balade dans la campagne jusqu’à la grotte de Palmerito. Excursion en fin de journée à cheval dans la vallée du silence. Lire l’article 3 jours dans la vallée de Viñales.
Jour 15>Excursion organisée à  Cayo Jutias et départ pour las terrazas en taxi. Lire l’article une journée sur Cayo Jutias
Jour16>Découverte de las terrazas, balade à pied jusqu’aux bains. Lire l’article sur l’éco-village Las Terrazas
Jour 17> transfert en taxi le matin pour la Havane et visite de la ville.
Jour 18> Visite de la Havane. Lire l’article Visite de la Havane
Jour 19>Matinée pour la Havane et départ pour l’aéroport en taxi.
Jour 20> Atterrissage à Paris le matin.

Budget pour un road-trip de 2 semaines à Cuba pour 2 pers
Billets d’avion : 1884 € (au départ de Paris). Arrivée à Santiago et départ à la Havane, sachant que les prix peuvent être plus intéressant si vous vous adressez directement à l’agence de Cubana Aviaccion à Paris;
Logement à Cuba : pour une nuit en « casa particular » (formule la plus authentique et économique), il faut compter entre 25 et 30 CUC (1 cuc = 1 €) la nuit pour 2 pers, petit-déjeuner inclus. Si vous ne trouvez pas les coordonnées de la casa qui vous plaît sur le Lonely Planet, réservez via B&B Vinales, ils ne prennent pas de frais (paiement directement sur place à l’habitant) et on une belle liste de casa à vous proposer (mes conseils dans les prochains articles).

casa particular
Repas : pour un dîner à 2, comptez environ 20 CUC, 2 boissons 4 à 6 CUC (pour les cocktails avec alcool). Grande bouteille d’eau : 1 à 2 CUC.

 

diner cuba
Taxi à Cuba  : selon le trajet, cela peut vous coûter 17 à 120 € pour 2 pers. N’hésitez pas à négocier pour les longs trajets. Certains nous ont dit qu’ils n’ont jamais payé plus de 25 CUC/pers.
En incluant les extras, sans se priver « goûter, activité, souvenirs et divers », comptez, environ, 1000 €/pers pour 2 semaines.
Budget total pour un séjour de 20 jours à Cuba, tout compris (vol inclus), 2000 € /pers

A savoir avant de partir à Cuba :
Il est impératif d’acheter sa carte de tourisme « visa ». Soit, vous pouvez vous rendre vous-même au consulat de Cuba à Paris (cout 22 € et visa immédiat), soit commandez-le en ligne pour 27 € www.sol-latino.travel, et on vous l’envoie par courrier (formule la plus rapide et la moins chère).

Pour la monnaie à Cuba : il y a le CUC , monnaie touristique pour payer les restos, taxis, chambre chez l’habitant…. (1 CUC = 1 €) la monnaie nationale le peso cubain (24 fois moins cher). Attention, nevous faites pas avoir. Si vous allez dans un boui boui ou café fréquenté par majoritairement ou que des cubains, payez en pesos cubains et non en CUC, sinon il y a de fortes chances qu’on vous arnaque. Regardez sinon comment paient les autres pers, ou demandez (les prix sont dérisoires, même en CUC, c’est pour cela que ça peut surprendre. Pour info, un médecin gagne 24 CUC/mois, cela vous donne une idée du niveau de vie). Ayez toujours des petites coupures pour les dépenses quotidiennes.
Nous sommes partis avec que du liquide sur nous et pas de problème de sécurité.
Attention cependant aux rabatteurs en tout genre, les gars qui viennent spontanément vous aborder pour vous parler, faire faire un tour de ville ou vendre n’importe quoi. Refusez poliment, ils cherchent juste des pigeons (nous avons eu droit au discours : j’ai fait de la poterie à Limoges, en français ! ). ces rabbateurs sont partout, surtout dans les grandes villes et aux points touristiques.

Pour les transports : en taxi, si vous ne sentez pas votre conducteur, laissez tomber. Nous avons eu la mauvaise surprise d’avoir un changement de voiture en cours de trajet (or, ce n’était pas ce que nous avait assuré le propriétaire de la casa qui nous a réservé le taxi). Et si vous voulez un taxi pour Topes de Collantes, depuis Trinidad, les prix sont fixes 25 CUC. Si vous négociez, le monsieur ne viendra jamais venir vous rechercher le soir (vécu).
Mais faut prendre au moins une fois le taxi à Cuba pour avoir le plaisir de rouler dans une vieille américaine !

taxi holguin
Pour le Viazul : parfois, on peut réserver son trajet la veille (voire booker sur le site plusieurs jours, semaines, à l’avance), parfois non. Mieux vaut arriver un peu tôt. 30 à 45 min avant le départ pour être sûr d’avoir une place. Bien prendre de quoi se couvrir, il fait frais dans les bus.
Attention, on va étiqueter votre bagage (carton à l’ancienne) et le conserver. En général, on vous montre une écuelle pour mettre de la monnaie. Ce n’est pas obligatoire, si vous avez pas 1 ou 2 CUC, dites simplement « no tengo cambio ». Attention, vous ne chargez et déchargez pas votre bagage vous-même, du personnel est là pour ça. Si on vous remet un morceau du coupon de votre bagage, conservez-le précieusement.
Pour les trajets longs, pas d’inquiétude, le bus fait des pauses. Profitez-en pour acheter des « encas maison  » (en pesos cubains) à la baraque du coin. De bons sanswichs ou autre spécialité en principe !

Pour les casa particular :  si la vôtre ne vous convient pas, vous pouvez simplement partir pour en trouver une autre, dans toutes les villes, il y en a plein. Il suffit de repérer le sigle « casa particular » sur les façades. Attention, si la personne vous renvoie spontanément chez sa cousine, sa voisine… fuyez, c’est généralement pas un bon plan puisqu’ il est commissionné. (Idem pour les rabbateurs dans la rue ou à la sortie du bus qui vous conseillent une casa ». Fuir.)

casa
De plus, ne soyez pas surpris si on vous demande votre passeport. Ils ont obligation de noter chaque hébergement. On vous le rend très vite ensuite. Vous vous rendrez compte que les petits-dej sont très souvent standardisés « thé ou café », jus de goyave ou papaye, fruits, omelette, pain, beurre et/ou confiture ou gâteaux. Mais parfois, de belles surprises !

petit dejeuner casa particular
Si vous avez réservé un casa particular, pensez bien à reconfirmer quelques jours avant.

La langue : évidemment, si vous barguouinez l’espagnol, ce n’est que mieux. Apprenez au moins le minimum. A défaut, vous pourrez peut-être échanger en anglais (si vous tombez sur des jeunes).

Mojitos et cigares : le cocktail parfait ! Pour le mojito, vous aurez le meilleur comme le pire, heureusement ils ne sont jamais très chers.

mojito cuba

 

Pour les cigares, achetez-les à Vinales, chez un campesino « paysan » qui les roule à la main et vous expliquera le processus de fabrication en vous emmenant dans les plantations de tabac.

Wifi  à Cuba: achetez une carte pour vous connecter au wifi local pour quelques CUC (il fonctionne en principe dans toutes les villes. observez sur les places là où les gens sont assis avec leur smartphone). Vous pouvez aussi vous rendre dans des cybers café si vous êtes dans une grande ville.

Eau  à Cuba : l’eau du robinet est déconseillée, hormis pour vous laver les dents ou si vous avez des pastilles pour purifier l’eau. Sinon, il faudra acheter de l’eau en bouteille. Attention, vous ne trouverez jamais des grandes bouteilles d’eau pétillante.

Enfin, les Cubains sont accueillants, joyeux et doivent toujours se débrouiller pour réparer leur voiture, trouver certains aliments; Ne soyez pas étonné si vous entendez souvent au restaurant que tel plat ou tel autre n’est pas dispo aujourd’hui.

C’est sûr, votre road-trip à Cuba sera plein de surprises !

 

road trip cuba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *